Franc’ Pairon

Franc’ Pairon a trouvé une manière originale de se présenter en distribuant à chacun une enveloppe contenant une phrase. Parmi celles-ci : Les idées, c’est comme les fruits… Dommage que les vêtements ne poussent pas aux arbres !; Ce qui m’embarrasse est ce qui m’intéresse (Simon de Beauvoir) ; Ici et maintenant, que revendiquez-vous ?; Vous ne savez pas coudre ? Très bien ! Tressez, collez, nouez, agrafez !; Mais le corps ? Personne ne me voit d’où je me regarde (Ada Rajszys) ; Oublions qui a fait quoi ! J’ouvre la fenêtre ?; L’esprit… Ah, l’esprit. Cet animal bondissant !; La rupture est création ! Nous dormirons plus tard… (Joseph Noiret) ; Derrière le mur, il y a toujours la mer (Luc Van Malderen).