Author:

Out of the box

Année académique 2019-2020 Les invités 2019-2020

Différentes facettes du Rwanda

on
19 février 2020
C’est avec Félicité Lyamukuru et Thibault Relecom que les jeunes de Out of the Box découvrent ce mardi 18 février différentes facettes du Rwanda. Avec Félicité, rescapée du génocide des Tutsis, la mémoire de cette tragédie est évoquée à partir des souffrances d’une famille décimée en 1994. C’est son besoin de comprendre, de retracer les raisons d’un tel massacre que Félicité a écrit en 2015 un récit intitulé « L’ouragan a frappé Nyundo » (Editions Cerisier Quotidiennes). Une grande émotion accueille son témoignage. Face à elle, Thibault Relecom donne aux jeunes une vision contemporaine et plus positive de ce petit pays africain devenu un modèle de bonne gestion pour ses voisins. Thibault, qui a lancé avec grand succès la bière Skol au Rwanda, y passe une bonne partie de son temps et s’émerveille de son développement dans différents domaines. Mais faut-il passer par une catastrophe pour qu’un nouvel élan soit possible ? Autrement dit, les hommes sont-ils capables de réels progrès sans souffrances ? Question difficile et tellement actuelle…
Année académique 2019-2020 Sorties

Prix Médiatine 2020

on
7 février 2020
Annita, Zahra et Hannah avaient été invitées, au nom de Out of the Box, à participer au jury 2020 de la Médiatine aux côtés de responsables du Centre Wolubilis, de la Sofam, de la Cocof, de la Centrale for Contemporary Art de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’entreprise Macors. Un honneur, une responsabilité et une expérience inédite encadrée par l’artiste Frédéric Biesmans. Les prix ont été remis officiellement ce jeudi 6 février à la Médiatine en présence des membres du jury. C’est à la jeune artiste Amélie Scotta que le Prix Out of the Box a été décerné. Depuis plusieurs années, Amélie passe d’un lieu à l’autre en s’adaptant à différents contextes. Ainsi, sur un rouleau de papier de 10 mètres de long, un support fragile et presque transparent, elle a déployé au graphite une série de façades éclectiques selon un alignement imaginaire. Les jeunes ne se sont pas trompés en défendant cette candidate, son travail est impressionnant et inspirant. Merci aux responsables de la Médiatine d’avoir fait confiance à leur jugement !
Année académique 2019-2020 Photos et Vidéos Réalisations

Des robots pour les uns, des nichoirs pour les autres

on
3 février 2020
Si certains des jeunes de Out of the Box préparent activement le concours national de robotique qui se tiendra à la fin du mois de mars prochain au Pass de Frameries, d’autres se lancent dans la fabrication de nichoirs et d’hôtels pour insectes sous l’œil attentif de Benoît, de Gaïa, de Caroline et de Kevin. On récupère le bois d’un vieux lit, des caisses à vin, on cloue, on scie, on ponce et… on ne voit pas le temps passer ! Chacun s’active sur son projet, expérimente les outils, invente des formes, se plante parfois mais, pas grave, alors on recommence…
Année académique 2019-2020 Sorties

Art is for everybody

on
20 janvier 2020

C’est certainement ce slogan qui a guidé Keith Haring pendant sa vie qui fut malheureusement trop brève. Mort du sida en 1990, il nous a laissé en héritage des œuvres à la fois simples, joyeuses et engagées.

C’est en visitant son exposition à Bozar ce vendredi 10 janvier qu’on prend conscience de la générosité qui a animé cet artiste américain. Toujours soucieux de rendre l’art accessible à tous, il l’a décliné sur les murs des villes, sur des affiches, des t-shirts, des toiles, des vidéos, lors de performances et de manifestations publiques. Sa célébrité ne l’a pas empêché de rester proches des enfants, de la rue, des questions d’actualité. Les jeunes adorent !

Année académique 2019-2020 Les invités 2019-2020

Du Parlement européen aux Nations-Unies

on
18 janvier 2020
Alexandre Stutzmann profite d’un bref séjour en Belgique pour venir déjeuner avec les jeunes de Out of the Box ce lundi 13 janvier. Après avoir dirigé les affaires extérieures du Parlement européen, le voici désormais installé à New-York où il travaille à l’ONU sur les questions des Droits de l’Homme. Vaste sujet qui le confronte aux inégalités criantes qui, dans le monde, restent à résoudre ! Est-ce utile, ces grandes institutions internationales, lui demande-t-on. Rien n’est parfait, tout reste encore et toujours à faire, mais serait-ce mieux sans ces plateformes de dialogue et de négociations ? Alexandre nous informe aussi des engagements des Nations-Unies sur l’environnement et les mesures à prendre pour réduire les effets des changements climatiques. A ce propos, la plupart des pays membres sont d’accord… La visite d’Alexandre nous donne l’occasion de mieux comprendre l’organisation interne de l’ONU entre son assemblée générale, son conseil de sécurité, son conseil économique et social, son tribunal international et le rôle de son secrétaire général. Une bonne occasion, aussi, de se rendre compte à quel point nous sommes, dans les démocraties européennes, les privilégiés de la planète !