Dans la stratosphère

C’est toujours un réel plaisir de rencontrer le photographe Edouard Janssens ! Lors du déjeuner de ce mardi 12 février, on partage avec lui l’émerveillement que provoquent ses photographies prises d’un ballon gonflé à l’hélium à 33 kilomètres du sol. Là où on ne respire plus, ce voyage dans l’infini nous dévoile à quel point l’air respirable qui entoure la terre ne forme qu’une couche de protection extrêmement mince et fragile. Cet artiste inclassable, amoureux de la photographie argentique, est aussi passionné de nouvelles technologies. Dans des « portraits d’iris », les yeux qu’il scrute nous ouvrent les portes à d’étranges visions, chaque fois singulières.

Partager l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Derniers articles

Mappa Mundi

La représentation du monde existe depuis des siècles. Portulans, mappemondes et cartes nous permettent d’appréhender le monde, sa géographie et ses découpages géopolitiques. Mais également

Lire l'article