Le jeune Ahmed

C’était un réel privilège de voir le film « Le jeune Ahmed » ce vendredi 29 novembre en présence de Luc Dardenne, un de ses réalisateurs. Nous avions loué la salle de cinéma de Flagey et invité quelques classes d’autres écoles de Bruxelles à cette occasion. Les frères Dardenne figurent parmi les réalisateurs belges les plus connus au-delà de nos frontières, on leur doit de nombreux films dont plusieurs ont été primés, notamment au festival de Cannes. Ce dernier film suit l’itinéraire d’un jeune adolescent qui, sous l’influence d’un imam, tombe dans une radicalisation qui tourne à la décision de tuer une femme qui, pourtant, l’aide et le soutient dans sa scolarité.  La caméra à l’épaule des frères Dardenne suit le jeune Ahmed de près, ce qui permet aux spectateurs une intimité avec le personnage et permet de partager son évolution, ses sentiments et ses doutes. Lors du débat qui a suivi la projection, Luc Dardenne a insisté sur le fait que la manipulation subie par ce jeune garçon ne doit pas servir de prétexte à des positions racistes mais doit être considérée comme un danger qui peut concerner tout le monde. Les jeunes de Out of the Box, bien préparés à ce thème, ont très activement participé à la discussion. Dans le film, soulignons la belle prestation d’Othmane Moumen qui, pendant deux ans, il a participé aux ateliers de théâtre de Out of the Box.  

Partager l'article sur

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Derniers articles