Lina Hmidani

Architecte syrienne installée à Alep, Lina Hmidani a décidé il y a un an de quitter sa ville devant la violence des conflits armés qui secouent son pays d’origine. Après un long et difficile périple, elle est arrivée à Bruxelles avec sa fille et y a trouvé du travail. Parmi les migrants et demandeurs d’asile, elle se considère donc comme une privilégiée… C’est ce voyage semé d’angoisses qu’elle est venue raconter aux jeunes : d’Alep en Turquie avant de risquer leur vie sur un bateau de fortune jusqu’en Grèce ; de là jusqu’au milieu de la campagne flamande à l’arrière d’un camion ; d’un poste de police à un centre de réfugiés bruxellois, c’est avec beaucoup d’émotion que Lina Hmidani a communiqué sa détermination à donner à sa fille une vie moins traumatisante. Heureusement, celle-ci a été acceptée à l’université où elle étudie désormais la médecine. Une histoire à méditer, une leçon de courage et d’espoir, une prise de conscience, aussi, du sort de milliers de personnes jetées sur les routes.

Partager l'article sur

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Derniers articles

Louise Attaque

Un grand moment, ce lundi 2 décembre à Out of the Box ! Arnaud Samuel, le violoniste du groupe de Pop Rock français Louise Attaque profite

Lire l'article