Actuellement, on estime que près de 35 % des jeunes belges qui ont entre 15 et 20 ans décrochent d’un programme scolaire traditionnel, refusent d’aller à l’école et se placent délibérément en marge de tout apprentissage. Ce grave problème concerne l’avenir tout entier de la société et le système pédagogique traditionnel ne peut à lui seul le résoudre facilement et rapidement.

De ce constat est né le projet d’ouvrir à Bruxelles un atelier pédagogique destiné aux jeunes dans cette situation. Basé sur des principes que l’école officielle défend parfois difficilement, Out of the box vise la (re)découverte du plaisir d’apprendre, la confiance et la conscience de soi, la créativité en dehors des cercles vicieux de l’hostilité que provoque nécessairement la situation de ces jeunes.

Ceux qui n’aiment plus l’école perdent leur désir d’apprendre, leur capacité d’enchantement, alors que l’éducation permet l’émancipation. Avec Out of the box, il s’agit d’apprendre (à prendre) à être autonome tout en étant accompagné avec bienveillance, attention et exigence.

On sait que la complexité du monde est désormais considérable. C’est pourquoi la curiosité et la créativité de chacun doivent être mises en valeur. Le corps y participe autant que l’esprit, c’est une condition de la confiance en soi. Dans ce cercle d’apprentissage, on se construit petit à petit, on résiste à la culture de l’impatience et de l’immédiateté, on renoue avec la culture du temps long.

Ici, il s’agit d’une expérience sans évaluation chiffrée, d’un autre état d’esprit : un éveil par l’entraide, les émotions, l’enthousiasme.

Osons le gai savoir contre le non savoir qui est si triste !

Tu me dis, j’oublie.
Tu m’enseignes, je me souviens.
Tu m’impliques, j’apprends.

Benjamin Franklin